Tourisme Culturel: Culture sur la Costa Daurada

La Costa Daurada, la côte de Tarragone, est la zone côtière la plus méridionale de la Catalogne. Elle s’étend de Sitges, au nord, jusqu’au delta de l’Èbre. Elle est limitée à l’intérieur par les contrées de la Conca de Barberà et la Sierra de Montsant, au nord et au sud respectivement.
Elle doit son nom à la couleur de ses plages, des plages couleur d’or, de sable fin et aux eaux tranquilles et peu profondes.
Tout au long de son histoire, la Costa Daurada a accueilli différentes civilisations qui ont marqué sa philosophie, son architecture, son art, sa gastronomie et, en définitive, sa culture.
Des restes ibères de Calafell aux impressionnants vestiges de la Tarraco impériale, en passant par la Route cistercienne ou la Route moderniste de Reus, la Costa Daurada nous offre des occasions uniques de nous plonger dans son histoire et sa culture.
En sont la preuve également ses fêtes et ses traditions (un grand nombre ancestrales), des événements incontournables pour tous ceux qui désirent vivre et ressentir intensément cette magnifique région : la Costa Daurada.

Patronat de Tourisme de la Diputació de Tarragona

P. Torroja, s/n
43003 – Tarragona
Tél: 977 230312
Fax: 977 238033
Web: www.costadaurada.info

 

TARRACO ROMAINE

Tarraco, fondée en 218 av. J.-C par Scipion l’Africain, se convertit rapidement en la capitale de l’Hispanie Citérieure et en l’une des capitales les plus importantes de la Rome antique.
Grâce à son statut important durant l’Empire romain, Tarragone a hérité d’impressionnants monuments érigés partout dans la ville. Leur bon état de conservation et leur importance culturelle furent déterminants pour être déclarés, en 2000, Patrimoine Mondial par l’UNESCO.
Quelques monuments et vestiges les plus significatifs de cet ensemble archéologique romain sont : les murailles (les monuments les plus anciens) entourant le centre historique de la ville, le cirque, l’amphithéâtre, le théâtre, la nécropole et, en de-dehors de la ville, la tour des Scipions, l’aqueduc et l’arc de Barà. Le musée archéologique regroupe tous les centres d’intérêt et curiosités de cet impressionnant héritage romain.

Patronato Municipal de Turismo de Tarragona (Office de Tourisme):
www.tarragonaturisme.cat/fr 

Tél.: (+34) 977 250 795
Museo Nacional Arqueológico de Tarragona:
www.mnat.cat 

Tel: (+34) 977 25 15 15

CITADELLE IBÉRIQUE DE CALAFELL

CITADELLE IBÉRIQUE DE CALAFELL

L’Èbre arrose la région où il existe un grand nombre de vestiges de la civilisation ibérique. Celle-ci se développa principalement sur les rives du fleuve et du littoral produisant une création indigène née de l’impact reçu par le contact des Grecs et des Phéniciens/Carthaginois.
À Calafell, on peut découvrir les vestiges d’un village ibérique entièrement restauré.

Ciudadela Ibérica de Calafell:
Web: www.calafellhistoric.org
Tel:  (+34) 977 694 683

LA ROUTE CISTERCIENNE

L’austérité de l’art roman primitif et sa transition vers l’art gothique se manifeste dans les monastères cisterciens. L’ordre cistercien surgit au XIIe siècle en réaction contre l’exubérance clunisienne et préconise l’austérité dans la vie quotidienne, la liturgie et la décoration des églises. L’architecture cistercienne se caractérise par la simplicité de ses lignes et de sa décoration. Les monastères de Poblet et de Santes Creus sont les exemples les plus significatifs de cet art.

Monastère de Poblet. Il fut déclaré patrimoine de l’Humanité en 1992. L’histoire de Poblet remonte à l’an 1151. Cet ensemble monastique fut érigé entre les XIIe et XVIIIe siècles. On peut y admirer les styles roman, gothique et baroque.
Monastère de Santes Creus. La chronologie des constructions s’étendit des XIIe au XVIIIe siècles (styles  roman, gothique et baroque).

+ info:

Oficina de Gestión de la Ruta del Císter. San José, 18 – 43400 Montblanc
Web: www.larutadelcister.info
Tel:  (+34) 977 861 232

LE MODERNISME DE REUS

La fin du XIXe siècle et le début du XXe connurent une époque de grande prospérité industrielle et agricole qui amena un renouveau économique et culturel. Reus fut l’une des villes les plus influencées. Grâce à l’essor de la bourgeoisie urbaine, toute une série d’édifices et de maisons particulières furent édifiés adoptant le style de l’époque : le Modernisme, apparenté à l’Art nouveau.

Soulignons les réalisations de Lluís Domènech i Montaner se reflétant dans plusieurs bâtiments de la ville ainsi que les constructions de Pere Caselles, Joan Rubió i Bellver, Pere Domènech i Roura qui occupent une place de choix.
La ville de Reus a créé la Route du Modernisme pour faciliter la découverte de ce patrimoine moderniste, une promenade agréable dans le centre de la ville où sont concentrés la plupart des édifices qui sont signalisés par une plaque permettant au visiteur de découvrir les façades modernistes les plus intéressantes de la ville.

Office de Tourisme de Reus : 

Tél: 902.360.200
Web: www.reusturisme.cat/